Tourne-toi vers moi et use de grâce envers moi, car je suis seul et affligé. Psaume 25,16

Dieu fait habiter en famille ceux qui étaient seuls. Psaume 68,6

Seuls ensemble !

“Seuls ensemble. De plus en plus de technologies, de moins en moins de relations humaines.” C’est le titre d’un ouvrage de Sherry Turkle, spécialiste de l’impact du numérique sur les relations humaines.

Étonnant, ce titre de livre. À première vue, les ordinateurs, les tablettes, les smartphones facilitent les contacts et les rencontres. Ils favorisent bien des relations, mais souvent sans réelle implication – il suffit de zapper – au détriment de dialogues plus profonds, d’échanges authentiques et chaleureux. La technologie numérique, si performante soit-elle, ne peut pas nous rendre durablement proches les uns des autres.

La solitude, ce n’est pas une question de technique, c’est d’abord une question de cœur. Depuis que nos premiers parents ont désobéi à Dieu dans le jardin d’Éden, nos cœurs se sont endurcis. Cette dureté nous rend insensibles à la bonté de notre Dieu créateur, et souvent égoïstes, indifférents aux peines et aux joies des autres. Elle nous éloigne les uns des autres.

La bonne nouvelle, l’évangile, c’est que Jésus Christ est venu du ciel pour faire tomber ces murs de séparation, murs entre l’homme et Dieu, murs entre les hommes, entre les peuples. Si nous croyons en lui, Jésus donne à chacun de nous une nouvelle vie. Nous pouvons alors reconnaître à quel point nous étions loin de Dieu et de nos semblables, pour entrer dans une vraie relation avec Dieu, celle d’un enfant avec son Père.

Et “ensemble”, avec nos frères et sœurs dans la foi, nous expérimentons la paix et les joies de la famille de Dieu.